CALL FOR PRESENTATIONS

cauce_leaf
Thank you for all your submissions.  Acceptance e-mails have been sent.
Merci pour toutes vos présentations. Acceptation e-mails ont été envoyés.



Beyond Diversity:  Learning and Working in an Inclusive World

PROPOSAL SUBMISSION GUIDELINES

Proposals may include individual and group presentations, and poster presentations. All sessions should be designed with the conference theme in mind.  Abstracts may be submitted in the proposed language of presentation (English or French).  Simultaneous translation will not be available.  Conference tracks, the abstract submission form and other details are listed below.

All presenters are required to register for the conference and pay corresponding fees.  Travel and accommodation expenses are the responsibility of the presenters.

Winnipeg is a culturally diverse place with about 100 languages and nationalities represented throughout the area of the city. The city has a significant and increasing Aboriginal population (the highest percentage of Aboriginal peoples of any major Canadian city), and receives over 10,000 new Canadians each year. This cultural diversity is embraced by Winnipeggers and is celebrated with numerous annual festivals, including the Festival du Voyageur, Folklorama, and the University of Manitoba Graduation Pow-Wow. Along with the opening of the new national Museum for Human Rights, Winnipeg is the perfect setting to hold the joint CAUCE/CNIE Conference on the theme Beyond Diversity: Learning and Working in an Inclusive World. Tell us about programs, innovations, and research that you and your institution are doing that fit the theme. To help you focus on a topic we are suggesting three streams to guide your thinking about a presentation for the conference – Dialoging on Human Rights, Creating Access, and Embracing Inclusivity.

Dialoging on Human Rights

To move forward on the development and integration of an international human rights strategy is dependent upon the active participation of a well-informed and highly engaged society. The Canadian Association of University Continuing Education and Canadian Network of Innovative Education can lead this dialogue to affect policy change and increase awareness in the areas of inter-group dialogue, human rights and Indigenous Peoples, peace and social justice and cultural transitions for New Canadians. Some questions to consider:

  • Inter-group dialogue is intended to bring together potentially conflicting groups to learn about diversity through an engaging and constructive conversation. How do we work to bring about significant change in the progression of human rights?
  • How do we engage in dialogue to affect policy change and move Canada into a stronger position in supporting the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous People?
  • How do we support the cultural transition for new Canadians to help them be fully informed of the Human Rights policies and protection?

Creating Access

Access to education can be limited by a variety of barriers such as physical, financial, social, psychological or emotional obstacles. Whatever they are, it is our responsibility as higher education institutions to ensure equal opportunities to education by working on ways of identifying and filling gaps to access, including the use of multiple delivery modes, application of differentiated instruction methodologies, and implementation of universal design strategies. This theme is an opportunity to explore a variety of pedagogical and administrative approaches to overcome barriers to quality education. Some questions to consider:

  • What are the challenges and solutions to creating access to education?
  • What program and course designs enable access to education?
  • How can innovation increase access to education?

Embracing Inclusivity

Embracing inclusivity can be a reflection of our society, community, educational institutions, programs, classrooms and students. Inclusivity has a formal dictionary definition that is “the intention or policy of including people who might otherwise be excluded or marginalized”. Those excluded or marginalized could be Indigenous People, new Canadians, LBGTQ, economically disadvantaged and the elderly to name a few. Are you or your educational institution offering programs or fostering innovations that are focused on inclusion of all people?

Some questions to consider:

  • Where are the opportunities for new programming, partnership, and strategic alliances to broaden the reach of education to be inclusive of all people?
  • What does embracing inclusivity look like to you and how are you addressing it?
  • What is the role of innovation in embracing inclusivity?

 

cauce_leaf

Appel de communications – AÉPUC RCIÉ 2015

Au-delà de la diversité : apprendre et travailler dans un monde inclusif

MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE DES RÉSUMÉS

Il peut s’agir d’exposés individuels et groupe présentations, et de présentations visuelles. Toutes les séances devraient s’articuler autour du thème du congrès. Les résumés peuvent être soumis dans la langue de présentation prévue (français ou anglais). Il n’y aura pas de traduction simultanée. Vous trouvrez ci-dessous, des informations sur les divers volets du congrès, le formulaire à utiliser pour soumettre un résumé ainsi que d’autres détails.

Toutes les personnes qui présenteront une communication doivent s’inscrire au congrès et payer les frais correspondants. Les frais de déplacement et d’hébergement leur incombent également.

La date limite pour soumettre un résumé est le lundi 15 décembre 2014.

Avec près de 100 nationalités et langues différentes réunies sur son territoire, Winnipeg présente une remarquable diversité culturelle. Une partie importante – et croissante – de sa population (le pourcentage le plus élevé de toutes les grandes villes canadiennes) est formée d’Autochtones et la ville accueille plus de 10 000 néo-Canadiens chaque année. Les Winnipegois sont fiers de cette diversité célébrée par de nombreux festivals annuels, dont le Festival du Voyageur, Folklorama, et le Pow-Wow de remise des diplômes de l’Université du Manitoba. Et l’ouverture récente du nouveau Musée canadien pour les droits de la personne fait de Winnipeg l’endroit idéal pour tenir un congrès conjoint de l’AÉPUC et du RCIÉ sur le thème Au-delà de la diversité : apprendre et travailler dans un monde inclusif. Parlez-nous des programmes, des innovations et des recherches qui, dans votre institution, se rapportent à ce thème. Pour vous aider à mieux cibler votre intervention, nous vous suggérons trois façons d’aborder ce thème : par le biais du Dialogue sur les droits de la personne, par celui de l’Accessibilité et par celui de l’Inclusivité.

Dialogue sur les droits de la personne

Pour avancer dans la mise en œuvre et l’intégration d’une stratégie des droits de la personne, il faut pouvoir s’appuyer sur la participation active d’une société bien renseignée et engagée. Dans cette perspective, le RCIÉ et l’AÉPUC peuvent jouer un rôle de premier plan pour faire changer les politiques et accroître la prise de conscience dans les domaines du dialogue intergroupe, des droits de la personne et des peuples autochtones, de la paix et de la justice sociale, ainsi que des transitions culturelles auxquelles sont confrontés les néo-Canadiens. Voici quelques-unes des questions qui pourraient être abordées.

  • Le dialogue intergroupe a pour but de réunir des groupes qui pourraient entrer en conflit pour leur faire expérimenter la diversité à travers une discussion intéressante et constructive. Comment faire pour obtenir des changements significatifs dans la progression des droits de la personne?
  • Comment engager un dialogue qui permette de modifier les politiques et de conduire le Canada à adopter une position plus ferme en soutien à la Déclaration des Nations-Unies sur les droits des peuples autochtones?
  • Comment pouvons-nous contribuer à la transition culturelle des néo-Canadiens en nous assurant qu’ils soient pleinement conscients des politiques et des protections relatives aux Droits de la personne?

Accessibilité

L’accès à l’enseignement peut être limité par toute une gamme d’obstacles aussi bien physiques que financiers, sociaux, psychologiques ou émotionnels. Quels qu’ils soient, il est de notre responsabilité, en tant qu’institutions d’enseignement supérieur, de nous assurer que tous aient des chances égales d’étudier en trouvant des façons d’identifier et d’éliminer les obstacles qui entravent l’accessibilité, que ce soit par l’utilisation de plusieurs modes d’enseignement, par l’application de méthodologies différentiées ou par la mise en place de stratégies relevant d’une conception inclusive de l’enseignement. Ce thème est une excellente occasion d’explorer tout un éventail d’approches pédagogiques et administratives pour surmonter les obstacles qui s’opposent à un enseignement de qualité. Voici quelques-unes des questions qui pourraient être abordées.

  • Quels sont les problèmes qui entravent l’accès à l’enseignement et quelles solutions peut-on y apporter?
  • Quels types de programmes et de cours peuvent-ils favoriser l’accès à l’enseignement?
  • Comment l’innovation peut-elle améliorer l’accès à l’enseignement?

Inclusivité

L’adoption d’une démarche inclusive peut se produire sous l’impulsion de la société, de la communauté, des institutions d’enseignement, des programmes, des salles de classe et des étudiants. On peut définir formellement l’inclusivité comme une démarche ou une politique visant à « inclure dans un ensemble des personnes qui seraient autrement exclues ou marginalisées ». Les groupes autrement exclus ou marginalisés pourraient être les Autochtones, des néo-Canadiens, les allosexuels, les personnes provenant de milieux défavorisés ou les personnes âgées, pour n’en citer que quelques-uns. Vous ou votre établissement d’enseignement offrez-vous des programmes ou favorisez-vous des innovations centrées sur l’intégration de tous les publics? Voici quelques-unes des questions qui pourraient être abordées.

  • Quelles sont les possibilités de mettre en place de nouveaux programmes, de nouveaux partenariats ou de nouvelles alliances pour élargir l’accès à l’enseignement de façon qu’il puisse inclure tous les individus?
  • Comment voyez-vous la question de l’inclusivité et comment la résolvez-vous?
  • Quel rôle peut jouer l’innovation dans l’adoption d’une démarche inclusive?